On observe tous que l’éducation revêt progressivement un véritable enjeu commercial. L’un des meilleures exemples de ce tournant est symbolisé par l’engouement pour le Toeic.

Dans un monde marqué par l’uniformisation et la globalisation, il est important pour les entreprises, institutions éducatives et autres instances gouvernementales de pouvoir évaluer les compétences de tout un chacun de manière objective. Cependant, il est tout aussi essentiel que chacun ait l’opportunité de mettre en avant ses compétences afin de personnaliser son CV ou de renforcer ses chances d’obtention de visa. Quoiqu’il en soit, qu’on le prenne comme mode de sélection international ou élément de démarcation, force est de constater que le Toeic devient de plus en plus incontournable. Les instituts éducationnels exigent de leurs étudiants un score minimum à cet examen et conditionnent l’émission de leurs diplômes à l’obtention d’un score fixé à l’avance. De nombreux employeurs tels que Renault ou Air France ont les mêmes exigences vis-à-vis de leurs futurs employés. Depuis Novembre 2012, le Toeic fait partie des quelques examens retenus par les services d’immigration britanniques pour sélectionner les candidats à l’obtention de visas. Il y a de cela quelques jours, j’ai reçu un email d’ETS, l’organisme dépositaire du Toeic (et du Toefl) qui dressait le bilan de l’année 2012. Il y était précisé que 8 millions de tests Toeic et Toefl ont été administrés et ont concerné 22000 organisations situées dans 150 pays.

Si vous aussi vous désirez passer le Toeic et avez besoin de conseils, je vous recommande vivement de visiter le site suivant: La Cour de l’Anglais Facile - LE site du Toeic.

A bientôt!